Introduction Méthodologie Questionnaire Analyse Copyright English version

HON - Quatrième enquête sur l'utilisation
d'Internet pour le secteur médical

Rapport

Enquêtes - page principale
Outils d'analyse des enquêtes


Contenu


Résumé

Avec 4.368 participants, cette enquête est l'une des plus vaste au niveau de l'Internet dans le domaine de l'information médicale. Pour comparer, les lecteurs peuvent consulter les enquêtes effectuées régulièrement par GVU. De plus, il n'y a, à notre connaissance, pas d'autre enquête de ce type fournie en 4 langues (anglais, français, italien et portugais).

Cinq points majeurs ressortent de cette nouvelle enquête:

  • Les personnes ayant le plus répondu à l'enquête sont les personnes issues du "Baby-boom", entrant maintenant dans l'âge moyen.
  • L'utilisation de l'Internet pour les information médicales et de santé est en grande progression en Europe, spécialement pour les professions médicales.
  • L'information médicale et de santé sur Internet est de plus en plus perçue comme "utile" par les participants.
  • Une grande majorité estime que la qualité de l'information a besoin d'être améliorée. Ce besoin est encore plus frappant pour les utilisateurs les plus anciens du Net.
  • Néanmoins, un pourcentage impressionant de 42% des participants de profession non-médicale ne pensent pas (ou n'ont pas d'avis) à propos du besoin d'améliorer la qualité de l'information médicale.

Introduction

La quatrième et dernière enquête de la série conduite par la Fondation "Health On the Net" [1] pendant les mois de mars et avril 1999 [2, 3], a obtenu 4.368 réponses. Pour comparaisons, la troisième enquête de mai-juin 1998 avait obtenu 1.863 réponses[3]. Grace à cette enquête, un meilleur profil des utilisateurs d'informations médicales et de santé sur le Web est ressorti. La version électronique du questionnaire (en anglais, français, italien et portugais) est restée pour la plus grande partie semblable à la première enquête de HON effectuée sur le site en février-mars 1997. Comme par le passé, les résultats de l'enquête sont disponibles et destinés à toutes les organisations interressées[4].

La Fondation "Health On the Net" (HON) est un organisme sans but lucratif destiné au domaine médicale et de la santé largement reconnu pour ses outils de recherche performants et simple d'utilisation (HONselect et MedHunt) et pour son engagement dans l'auto-régulation de l'information médicale et de santé de qualité sur Internet. Le HONcode est aujourd'hui le code de bonne conduite le plus utilisé par les développeurs de sites Web du domaine de la santé. La Fondation "Health On the Net" a été créée à Genève, Suisse, en 1995.

Contenu


Méthode

Les enquêtes n'utilisent pas de méthode statistique, et ne peuvent donc pas assurer que les participants sont représentatifs de la totalité des utilisateurs d'informations médicale et de santé sur le Web [5]. Cependant, HON est l'un des plus importants portails d'information médicale sur le Web actuellement, et son trafic journalier ainsi que son facteur d'impact sur le Web le place parmi les 5 premiers sites Web médicaux dans le monde entier.

Des liens vers l'enquête HON ont été amicalement placé sur d'autres sites Web (e.g. l'édition en ligne du British Medical Journal (eBMJ, UK.), Achoo Healthcare Online (U.S.A.), Anestesia in Rete (Italy), Intelihealth (U.S.A.), DoctorMiner (Brazil), HON Finland (Finland), Hôpitaux Universitaires de Genève (Switzerland), Mayo Clinic Health Oasis (U.S.A.), Médecine et Hygiène (Switzerland), Nouvelles de l'Internet Médical, Numéro 42 du 8 mars 1999 (France), TOCOGINECOnet (Argentina) et autres qui ont permi d'augmenter la participation. Le questionnaire a été conçu pour être rempli en trois/quatre minutes [6]. Il comporte quelques questions relative à l'utilisateur (incluant l'âge, le sexe, le lieu d'habitation et l'expérience sur Internet). Puis une série d'affirmations est proposée avec options de réponses cliquables à la souris et allant de "Entièrement d'accord" à "Pas d'accord du tout". HON a ajouté deux nouvelles questions au questionnaire mars-avril 1999: "Quels types de sites utilisez-vous en priorité?", offrant un choix multiple de six réponses, et "Quels sont les 3 sites médicaux et de santé que vous visitez le plus?". Cette dernière question est la seule avec réponse libre. Elle permet aux participants de promovoir leur sites "favoris". Ils ont également la possibilité de laisser leurs remarques: dans la dernière enquête, 782 remarques ont été faites.

Contenu


Résultats

Du chiffre record de 4.368 personnes ayant répondu au dernier questionnaire, 64% étaient de profession médicale. Cela confirme une ancienne tendance. Bien que cette proportion fut tomber à 46% en mai-juin 1998, les première et seconde enquêtes avaient respectivement 63% et 61% de participants de profession médicale. La maison avec 70% est l'endroit d'ou les participants se connectent le plus à Internet. Il y a une différence dans le pourcentage des femmes ayant répondu à l'enquête mars-avril 1999 (47%) quand on compare avec les deux enquêtes précédentes (58% pour mai-juin 1998 et 40% pour août-septembre 1997).

Les résultats peuvent être divisés en cinq sections:

  • Les personnes ayant le plus répondu à l'enquête sont les personnes issues du "Baby-boom", entrant maintenant dans l'âge moyen.

60% des participants à la dernière enquête sont âgés de plus de 40 ans et 8% ont plus de 60 ans. L'âge des participants est resté pratiquement le même que lors de l'enquête précédente mai-juin 1998. L'intérêt de cette classe d'âge pour les informations médicales est illustré par le nombre important d'anecdotes trouvées dans les messages spontanés collectés durant l'enquête. Un grand nombre raconte qu'ils sont les époux(ses) de personnes dont on a récemment diagnostiqués une maladie grave, ou souffrant eux-même de cette maladie, et sont activement à la recherche d'informations détaillées sur les pathologies, diagnostiques et traitements.

Cependant, les utilisateurs européens apparaissent comme plus jeunes: 17% sont dans la classe d'âge des 20-29 ans et 30% dans celle des 30-39 ans contre 8% et 18% pour l'Amérique du Nord.

  • L'utilisation de l'Internet pour les information médicales et de santé est en grande progression en Europe, spécialement pour les professions médicales.

50% des participants habitent en Amérique du Nord, 31% en Europe et 9% en Amérique du Sud. La proportion d'européens était seulement de 19% en mai-juin 1998. 80% des participants européens taient de profession médicale, comparé à 48% pour l'Amérique du Nord. 64% des européens de profession médicale utilise Internet depuis leur place de travail et 62% a leur domicile. L'utilisation du Web pour chercher de l'information médicale peut paraitre difficile. Les professionnels de la santé semblent trouver plus tranquillement l'information à domicile qu'au travail, cette interprétation étant confirmée par les chiffres en Amérique du Nord, ou 49% des professionnels de la santé accèdent depuis leur lieu de travail contre 65% depuis leur domicile.

Les professionnels de la santé semblent utiliser activement le Web pour trouver de l'information médicale (nouveaux traitements, pathologies, etc.) pour leurs patients (51% en Europe, 43% en Amérique du Nord) aussi bien que pour eux-mêmes (53% en Europe, 74% en Amérique du Nord).

Malgré l'augmentation de l'utilisation d'Internet, la communauté médicale européenne reste réticente à utiliser ce nouveau média (sans doute à cause de la compétition avec d'autres systèmes tel le Minitel en France). Cependant, les classes d'âge les plus jeunes du domaine médical semblent plus ouvertes au changement. 46% des professionnels européens on moins de 40 ans contre 31% en Amérique du Nord et 28% utilisent Internet depuis moins 1 an (20% en Amérique du Nord).

  • L'information médicale et de santé sur Internet est de plus en plus perçue comme "utile" par les participants.

    Cette dernière enquête de HON a confirmé la persistence du niveau de satisfaction général des utilisateurs. Ainsi, 95% des participants sont d'accord avec l'affirmation "J'ai trouvé de l'information médicale utile sur Internet" (93% pour l'enquête précédente). Malgré la barrière de la langue dans l'usage d'Internet, avec la prédominance de l'anglais, 82% affirment trouver de l'information dans leur langue maternelle. Cela peut s'expliquer facilement par le nombre croissant de sites Web et de ressources médicales de langue non anglaise en Europe et en Amérique du Sud notamment.


  • Cette enquête a montré également un impressionnant changement dans l'opinion des gens sur la facilité d'utilisation. Les pourcentages sont en augmentation: 83% des participants à l'enquête mars-avril 1999 sont d'accord avec l'affirmation "C'est facile de trouver de l'information médicale sur Internet" contre 68% pour l'enquête précédente.
    On peut penser que les engins de recherche se sont améliorés et que les utilisateurs arrivent plus à raffiner leurs requêtes.
  • Une grande majorité estime que la qualité de l'information a besoin d'être améliorée. Ce besoin est encore plus frappant pour les utilisateurs les plus anciens du Net.

60% des utilisateurs novices (moins de 6 mois sur le Net) pensent que la qualité des informations a besoin d'être améliorée, alors que 74% des utilisateurs expérimentés (plus de 3 ans sur le Net) ont cette opinion. 69% de la totalité des participants pensent que la qualité des informations a besoin d'être améliorée, contre 53% dans l'enquête précédente.

  • Néanmoins, un pourcentage impressionant de 42% des participants de profession non-médicale ne pensent pas (ou n'ont pas d'avis) à propos du besoin d'améliorer la qualité de l'information médicale.

Les professionnels médicaux sont plus inquiets à propos de la qualité des informations médicales: 75% disent qu'elle doit être améliorée, contre seulement 58% des autres utilisateurs. Nous devons par ailleurs noter que 42% des utilisateurs de profession non-médicale ne pensent pas (ou n'ont pas d'opinion) au sujet de l'amélioration de la qualité. Ce probléme est celui de toute la communauté médicale sur Internet et des utilisateurs. Les résultats sont semblables à ceux de la dernière enquête de HON, et confirment la nécessité et l'impact des efforts entrepris par la Fondation HON au niveau de la qualité de l'information.

D'autres points sont à noter:

a. Les participants pensent que 46% des médecins et 30% des infirmières utilisent activement les services d'Internet pour les informations médicales et la communication. On remarque une progression de 14% et 8% respectivement pour les médecins pour les infirmières en comparaison avec l'enquête précédente. Dans le même temps, le nombre des personnes sans opinions restent important: 38% et 46% n'ont pas d'opinion sur l'utilisation respective de l'Internet par les médecins et les infirmières (dans l'enquête précédente, les pourcentages étaient de 50% et 57%).

b. En Europe, les femmes semblent devenir de plus en plus familière avec l'utilisation d'Internet. Leur proportion n'a fait qu'augmenter au cours des 4 enquêtes réalisées: 22% en février-mars 1997, 23% en août-septembre 1997, 28% en mai-juin 1998 et enfin 32% en mars-avril 1999. Cette progression peut être comparée à l'Amérique du Nord ou la moyenne de toutes les enquêtes montre une participation féminine de 60%. Une interprétation peut être que les femmes sont plus sujettes que les hommes à rechercher de l'information médicale pour leurs enfants ou maris.

c. 67% des participants préfèrent visiter des sites Web sans but lucratifs et 38% des sites Web d'Hôpitaux. Plus important encore, les pages Web sont devenues les ressources préfèrées pour consulter de l'information médicale: en mai-juin 1998, seulement 49% citaient les pages Web, au profit des listes de discussions et des groupes de news. L'enquête mars-avril 1999 donne maintenant une préférence de 90% pour les pages Web.

d. Les 10 premiers résultats à la question Quels sont les 3 sites médicaux et de santé que vous visitez le plus? sont:

National Library Medicine,
MEDLINE, Pubmed,
National Institute of Health (NIH)

  http://nml.nih.gov/
British Medical Journal (BMJ)
  http://www.bmj.com/ http://www.bmj.gov/
Medscape
  http://www.medscape.com/
Intelihealth
  http://www.intelihealth.com/
Mayo Health System
  http://www.mayohealth.org/
Center for Disease Control
  http://www.cdc.gov/
HON
  http://www.hon.ch/
TheLancet
  http://www.thelancet.com/
Healthgate.com
  http://www.healthgate.com/
DrKoop
  http://www.drkoop.com/

 

Conclusions

Les enquêtes montrent une croissance importante de l'utilisation d'Internet pour trouver des informations médicales et de santé en Europe. En mai-juin 1998, l'enquête indiquait que 73% des participants habitaient en Amérique du nord et seulement 19% en Europe, alors que l'enquête mars-avril 1999 indique 50% pour l'Amérique du Nord et 30% pour l'Europe. De plus, les participants européens sont à 80% de profession médicale et à 68% de sexe masculin, ce qui diffère fortement de l'Amérique du Nord (avec 48% seulement de profession médicale et 62% de sexe féminin). L'étude montre que, en général, les utilisateurs d'âge moyen et quelque soit le pays d'origine, sont relativement satisfait de la variété et du nombre d'informations médicales présentent sur Internet et sont de plus en plus concernés par la qualité de l'infoprmation.

Les éxigences principales des utilisateurs demeurent l'évaluation, le contrôle et l'assurance de la qualité de l'information au niveau du Web et d'autres services en ligne. [9, 10].

 

Note aux lecteurs:

Les résultats graphiques et interactifs de l'enquête mars-avril 1999 sont disponibles en-ligne avec une application Java ou avec un outil permettant des comparaisons avec les enquêtes précédentes février-mars 1997, août-septembre 1997 et mai-juin 1998 [2, 3].

Sur simple demande, HON serait ravie de vous fournir de plus amples détails au sujet de cette enquête.

Contenu


Remerciements

Nous remerçions tous ceux qui ont participé à cette enquête. Nous espérons que les résultats de cette quatrième enquête, mars-avril 1999, vous ont intéressé. La Fondation "Health On the Net" conduit ses enquêtes comme un service public. Tous les résultats et les outils développés par HON sont disponibles sous certaines conditions.

Contenu


References

[1] http://www.hon.ch/
[2] http://www.hon.ch/Survey/French/Apr99/
[3] http://www.hon.ch/cgi-bin/Survey/fr4.pl
[3bis] http://www.hon.ch/Survey/Java/MarApr99_f/index_f.html
[4] C. Boyer, M. Selby, V. Baujard and R.D. Appel, "Medical Information on the Internet: who wants what? , "European Congress of the Internet in Medicine, MedNet97, November 1997, Brighton, UK
[5] http://www.hon.ch/Survey/method_f.html
[6] http://www.hon.ch/Survey/quest_internet_f.html
[7] http://www.gvu.gatech.edu/user_surveys/survey-1998-10/
[8] http://www.hon.ch/MedHunt/
[9] W. M. Silberg, G. D. Lundberg, R. A. Musacchio, "Assessing, Controlling, and Assuring the Quality of Medical Information on the Internet," Journal of the American Medical Association - JAMA-, vol. 277, no. 15, pp. 1244-1245, Apr.15, 1997.
[10] http://www.hon.ch/Conduct_f.html

Contenu


Retour à la page principale des enquêtes

 

 

 Accueil

 Sur Nous

 Plan du site

 Recherche

 HONewsletter

 © HON

 Contact

 
  http://www.hon.ch/Survey/ResumeApr99_f.html Dernière modification: 2 février 2000