img
img
img
img
img   |  Accueil  
  Accueil
img
  L'équipe au Mali
img
  Projet qualité
  Résumé
img
  Equipe de
  recherche
img
  Actualités et
  conférences

img
  Résultats de
  l'étude

img
  Etude sur la qualité
img
  Projet Raft
img
  Recherche
img
  Par pays
img
  Contact
 
 
 
 
 
img


  IMGimg

Projet RUIG > Résumé de l'étude

Pour des informations médicales en ligne dignes de confiance :
étude des spécificités en Afrique francophone

Summary of the survey in English - Final Report in English - Rapport final en français - Rapport IUED - Site de l'Etude


Appel d'offres annuel 2006

Projet d'une année, financé par le Réseau universitaire international de Genève 2006/2007 (GIAN http://www.ruig-gian.org/).


L’accès à de l’information de santé de qualité est un élément important d’un système de santé. Avec le développement des technologies de l’information et de la communication, de nouveaux outils sont disponibles pour faciliter la production, la publication et l’accès à de telles informations. Cependant, ces nouveaux outils posent de nouveaux défis. Il devient en effet de plus en plus difficile de juger de la crédibilité de l’information médicale sur le Web. Parallèlement, il est nécessaire de reconnaître et encourager la pluralité de ces mêmes informations.

Il n’est actuellement pas clair si les techniques utilisées pour produire de l’information médicale en ligne sont de qualité et si les critères utilisés pour juger de la confiance que l’on peut accorder à ces informations sont utilisables de manière globale. En fait, il est probable que des adaptations locales seront nécessaires afin de prendre en compte la diversité des contextes sociaux, économiques et culturels dans lesquels s’inscrit l’utilisation de ces informations.

Dans ce projet, soutenu par le Réseau universitaire international de Genève (RUIG), des initiatives complémentaires se rejoignent dans le but d’élaborer des recommandations pour la production et l’évaluation d’informations médicales en ligne, recommandations qui prendront en compte les déterminants socioculturels et économiques. Les informations répondant à ces recommandations devraient être éligibles pour être incorporées dans le projet de Global Health Library (GHL) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et être accréditées par la Fondation Health on the Net (HON).

L’ambition de la GHL est de fournir un point d’accès aux informations médicales fiables, dans une plateforme virtuelle qui rassemble des sources multiples et oriente les différents groupes d’utilisateurs (ministères de la santé, acteurs de la santé, fournisseurs d’information, patients, public général) vers des contenus utiles à leurs besoins respectifs.

De son côté, la Fondation HON développe depuis dix ans des règles de bonne pratique pour la publication d’informations médicales fiables sur le Web, notamment le HONcode, et des outils permettant à chacun d’y accéder. Surtout active dans les pays développés, avec plus de 5000 sites médicaux accrédités dans 72 pays, la Fondation HON a décidé d’étendre ses efforts aux pays en développement, en y établissant des représentations régionales, afin de mieux répondre aux besoins locaux d’accréditation et de valorisation des informations médicales en ligne.

Les outils basés sur Internet peuvent également être utilisés avec succès pour assurer la formation continue à distance des professionnels de la santé, pour autant que les contenus et l’organisation des cours soient adaptés aux réalités et besoins locaux. C’est un domaine de recherche et développement important pour la chaire UNESCO de télémédecine de l’Université de Genève, établie en 2005.

Le projet présenté ici vise à mieux comprendre les enjeux liés à la globalisation des informations de santé, d’étudier les éléments de construction de la confiance dans ces informations, et d’identifier les compétences nécessaires au développement de ces trois initiatives dans des pays en développement.

Pour cela, en plus des compétences déjà mentionnées, une étude socio-anthropologique est indispensable pour identifier les déterminants socioculturels spécifiques de la construction de la confiance pour les contenus médicaux en-ligne, enjeu central de ce projet. L’appui conceptuel et méthodologique de l’Institut universitaire d’études du développement (IUED) à Genève et de l’Institut des sciences humaines au Mali est donc un élément-clé pour la réussite de ce projet.

Il est prévu de focaliser cette étude d’une part sur les contenus destinés aux professionnels de la santé, et d’autre part sur l’Afrique francophone et le Mali en particulier, mais il est attendu qu’une partie des résultats obtenus soit généralisable en Afrique subsaharienne.

Plusieurs activités seront menées de front: a) l’inventaire des principales sources de contenus médicaux en-ligne en Afrique francophone; b) l’application des principes du HONcode pour l’accréditation des sites Web identifiés et le recueil des problèmes rencontrés lors de leur évaluation; c) l’identification des critères de confiance spécifiques aux contenus médicaux en-ligne, en utilisant l’approche socio-anthropologique (questionnaire et entretiens semi-directifs).

Les premiers résultats seront validés lors d’une conférence de spécialistes d’informatique médicale à Bamako en janvier 2007 qui sera également l’occasion de recueillir des données complémentaires (questionnaire). Des entretiens approfondis auprès de spécialistes et d’usagers permettront de consolider les critères de confiance qui seront alors compilés, afin de préparer une conférence de consensus qui se tiendra en mai 2007 pour établir les guidelines destinées à la production et à la validation de contenus médicaux de qualité. Ces guidelines seront validées lors de restitutions organisées à Genève et à Bamako en septembre 2007 et les résultats seront publiés.

La contribution du RUIG pour ce projet s'élève à CHF 234'000.
> Voir le résumé plus court


  Dernière mise à jour novembre 2008 Contact : HON-afrique@healthonnet.org img
img