Dossier HON sur le vieillissement



 5.2. Vieillissement de la population et développement durable

L’augmentation du nombre de personnes âgées et leur volonté d’avoir une vie longue et saine avec un accès légitime aux ressources ("développement durable individuel") peut compromettre le développement durable global d’une nation et créer des conflits intergénérationnels. Vivre longtemps en conservant tout son potentiel physique et intellectuel est le souhait d’une grande partie des êtres humains. Ce souhait est appelé ici le développement durable individuel par analogie avec le concept du développement durable global. Le développement durable individuel est caractérisé par une vie longue et saine, dans un environnement économique et social propice. A l’instar du développement durable global, le développement durable individuel consiste en un changement du paradigme. Dans le cas du développement durable global, le changement du paradigme propose de pondérer les prérogatives économiques par rapport à la composante écologique et sociale ; dans le cas du développement durable individuel, le changement du paradigme implique d’abandonner des prétentions antérieures pour investir dans des nouvelles.

Afin de minimiser ces conflits, plusieurs organisations internationales mènent une réflexion globale sur la place que les personnes âgées doivent occuper au sein de la société d'aujourd'hui.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui propose une stratégie globale pour un vieillissement en bonne santé, recommande de considérer le vieillissement comme faisant partie d’un cycle de vie et propose d’élargir la participation des personnes âgées dans la vie sociale et culturelle (Kalache, 1997). Les Nations Unies, en nommant l'année 1999, l'année de la personne âgée ont pour objectif de promouvoir une réflexion globale sur l'avenir de la population âgée. L'Agenda 21, le plan d'action qui engage politiquement et moralement les pays signataires de la Déclaration de Rio (1992), à élaborer un concept du développement durable national ou local, suggère de tenir compte du vieillissement de la population dans les choix de la politique future. L'Agenda 21 propose que l'incidence de l'âge sur la demande en matière de ressources soit particulièrement bien étudiée, que l'indépendance financière des personnes âgées soit généralisée et que des solutions alternatives, hospitalières ou sociales, nécessaires pour la prise en charge de la population âgée soit crées (Holden, 1996; Olshanski, 1993; Ankari, 1993; Bréchet, 1996; Oshima, 1996).

Le problème du vieillissement suscite déjà l'intérêt d'un grand nombre d'organisations internationales et non-gouvernementales mais une collaboration encore plus large, incluant les différents acteurs sociaux, politiques et économique est nécessaire pour répondre aux besoins de la population âgée de demain.

En résumé :

Afin que la société de demain puisse fonctionner correctement, il est indispensable d’intégrer les personnes âgées dans les dynamiques socio-économiques existantes. Le " développement durable individuel " est un processus qui, permet aux individus de tous les âges à se réaliser pleinement tout le long de leur vie. Alterner des périodes de travail, d’étude, d’inactivité professionnelle, de vie familiale tout le long de la vie, en fonction de ses besoins et des opportunités est une solution pour diminuer les tensions entre les " jeunes " et les " vieux ".

 

Home

About us

Site map

Search

HONewsletter

© HON

Contact

 

  http://www.hon.ch/Dossier/Ageing/French/5.2.html Last modified: Fri Nov 1 2002