Dossier HON sur le vieillissement



4.4.2. Style de vie

En plus des effets nocifs des facteurs environnementaux "externes" tels que la pollution ou l’exposition aux radiations ionisantes, la longévité des individus peut être influencée par leur mode de vie.

L'exposition fréquente à la fumée de tabac, aux radiations solaires, le manque d'exercice physique, la surconsommation de l'alcool, de fer et de graisses polyinsaturées peuvent, chez certains sujets, contribuer largement à une diminution de la longévité. La nutrition équilibrée est un des facteurs favorisant la longévité. Le lien entre la consommation excessive des graisses animales et les différentes maladies cardio-vasculaires est souvent mentionné. Depuis peu, l’impact d’autres maladies liées à l’âge peut être diminué par l’apport suffisant de certains nutriments. La prévention du cancer de la prostate par le régime alimentaire basé sur l’apport de certaines protéines présentes dans le soja est en cours d’évaluation (Garnick, 1999). La prévention de l’ostéoporose des os longs peut être obtenue par un apport calcique suffisant tout le long de la vie et par le maintient d’une bonne forme physique (Forette, 1997). L’apport des différents anti-oxydants a un effet bénéfique sur la santé des personnes âgées (Proust, 1998).

Même si le style de vie peut avoir un rapport non négligeable sur la longévité, il faut également mentionner que le statut socio-économique peut également y jouer un rôle. En effet, l’état de santé dépend de la situation socio-économique des personnes (Forette, 1997).

En résumé :

L’information et la formation des jeunes, adultes et âgés sur l’ "hygiène de vie " et les comportements nutritionnels et physiques à avoir est un facteur indispensable pour promouvoir le " vieillissement en santé ".

 

Home

About us

Site map

Search

HONewsletter

© HON

Contact

 

  http://www.hon.ch/Dossier/Ageing/French/4.4.2.html Last modified: Fri Nov 1 2002