Dossier HON sur le vieillissement



3.3.2. L’ADN mitochondrial et le vieillissement

De nombreuses théories du vieillissement suggèrent que les altérations de l'ADN mitochondrial sont également responsables du vieillissement de l'organisme. L'ADN mitochondrial est particulièrement vulnérable aux altérations car il n'est pas protégé par les histones et est dépourvu de tout système de réparation. Toute altération de l'ADN mitochondrial ou des protéines mitochondriales est délétère pour la cellule; il en résulte une diminution de la production de l'ATP.

En résumé :

Les mitochondries (productrices majeures de l’énergie portant le nom d’ATP) sont particulièrement touchées par le vieillissement. Une fois altérées, elles ne fournissement plus suffisamment d’énergie et les cellules ne peuvent plus fonctionner d’une manière normale.

 

Home

About us

Site map

Search

HONewsletter

© HON

Contact

 

  http://www.hon.ch/Dossier/Ageing/French/3.3.2.html Last modified: Fri Nov 1 2002