Dossier HON sur le vieillissement



3.2.6. Système immunitaire

Il a été postulé que les altérations du système immunitaire jouent un rôle majeur dans le vieillissement. Cette hypothèse est basée, entre autres, sur le fait que les sujets centenaires en bonne santé n’ont aucune augmentation des réactions auto immunes (Franceschi, 1995 ; Mariotti, 1998).

Les altérations du système immunitaire sont fortement impliquées dans le vieillissement de l'organisme. Le déclin des défenses immunitaires se manifeste chez les personnes âgées par une fragilité excessive face aux infections, par une augmentation des phénomènes auto-immuns et de certains cancers (Pawelec, 1998). De nombreuses altérations au niveau de la prolifération des lymphocytes (Murasco, 1987, Effros, 1994a, b; Boucher, 1998), de la production de cytokines (Riancho, 1994), de la résistance aux parasites et aux tumeurs (Thoman, 1989), et de l’induction de l'auto-immunité (Walford, 1974; Hartwig, 1994) ont été décrites chez les sujets âgés mais la possibilité que la production d'anticorps, la diminution progressive du nombre de cellules immuno-compétentes, et la perte de la communication inter-cellulaire soient responsables de la sénescence du système immun doit également être envisagée ou que qu'une perte de la capacité proliférative ou de celle de la différentiation cellulaire diminuent avec l'âge ou que la régulation cellulaire soit défaillante (Makinodan, 1998).

 

Home

About us

Site map

Search

HONewsletter

© HON

Contact

 

  http://www.hon.ch/Dossier/Ageing/French/3.2.6.html Last modified: Fri Nov 1 2002